L'Islamophobie

Sur le plan étymologique, l’Islamophobie se définit comme la peur ou la crainte de l'Islam, alors que dans les faits ce terme représente l’hostilité envers l’Islam et les musulmans.

Né au début du 20ème siècle, ce sont les administrateurs-ethnologues français, Alain Quellien, Maurice Delafosse et Paul Marty, spécialisés dans les études de l’islam ouest-africain ou sénégalais qui ont utilisés le mot « Islamophobie » pour la première fois. Bien que le terme soit récent, l’Islamophobie est apparue dès les premiers contacts de l’Islam avec les autres religions et cultures et a augmenté sensiblement après certaines réactions aux attentats du 11 septembre 2001 (Cf. rapport spécial du Conseil des droits de l’homme des Nations unies, 2008).

L’Islamophobie a été définie de différentes façons en fonction des périodes, des lieux ou des organismes s’intéressant à ce concept. A titre d’exemple, l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) définit cette notion comme « une forme contemporaine de racisme et de xénophobie motivée par la peur infondée, la méfiance et la haine des musulmans et de l'Islam. L'Islamophobie se manifeste aussi par l'intolérance, la discrimination, l'inégalité de traitement, les préjugés, les stéréotypes, l'hostilité et le discours public défavorable. Différencier du racisme et de la xénophobie classique, l'Islamophobie est principalement basée sur la stigmatisation d'une religion et ses adeptes, et en tant que telle, l'Islamophobie est un affront aux droits de l'Homme et de la dignité des musulmans ». Le Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) quant à lui définit l’Islamophobie comme « L’ensemble des actes de discrimination ou de violence contre des institutions ou des individus en raison de leur appartenance, réelle ou supposée, à l’Islam », c’est cette définition qui a également été adoptée par l’OIL.

Un débat linguistique pour savoir s’il s’agissait d’Islamophobie, de racisme antimusulmans ou d’actes antimusulmans a été posé par certains protagonistes. Ce débat reste cependant marginal puisque que le terme « Islamophobie » est largement entré dans les mœurs dans toutes les sphères de la société tant au niveau national qu’international. Débat d’autant plus marginal lorsque l’on observe l’ampleur des problématiques liées aux discriminations à l’intention des musulmans.

En effet, à travers le monde (Etats unis, Europe, Chine, Birmanie), de nombreuses organisations expriment un discours haineux envers l’Islam et les musulmans, et font preuve parfois d’une violence extrême. Heureusement, d’autres organisations luttant contre les inégalités sociales, les discriminations ou particulièrement contre l’Islamophobie prennent ce problème à bras le corps. Nous pouvons citer en exemple le CCIF ou le CCIB en Belgique, la Commission Européenne Contre le Racisme et l’Intolérance (ECRI), the Council on American-Islamic Relations (CAIR) aux Etats-Unis, Tell MAMA au Royaume Uni et plus récemment l’OIL au Grand-Duché du Luxembourg.

+352 621 646 392

contact@islamophobie.lu

Ⓒ 2019 Observatoire de l'Islamophobie au Luxembourg - Tous droits réservés